5.4. Déploiement / mises à jour

5.4.1. Mise à jour des certificats

Pour mettre à jour les certificats (avant expiration par exemple), il suffit de les mettre à jour dans les répertoires de déploiement, puis de régénerer les stores (dans environments/keystores) et lancer leur redéploiement via cette commande ansible:

Cas où le fichier de mot de passe pour vault n’existe pas

# Si le mot de passe du vault n'est pas renseigné dans le fichier vault_pass.txt
ansible-playbook ansible-vitam/vitam.yml -i environments/<fichier d'inventaire> --ask-vault-pass --tags update_vitam_certificates
ansible-playbook ansible-vitam-extra/extra.yml -i environments/<fichier d'inventaire> --ask-vault-pass --tags update_vitam_certificates

Cas où le fichier de mot de passe pour vault existe

# Si le mot de passe du vault est renseigné dans le fichier vault_pass.txt
ansible-playbook ansible-vitam/vitam.yml -i environments/<fichier d'inventaire> --vault-password-file vault_pass.txt --tags update_vitam_certificates
ansible-playbook ansible-vitam-extra/extra.yml -i environments/<fichier d'inventaire> --vault-password-file vault_pass.txt --tags update_vitam_certificates

Voir aussi

Le cycle de vie des certificats est rappelé dans les annexes. Une vue d’ensemble est également présentée dans le DIN.

5.4.2. Mise à jour de la solution logicielle VITAM

Pour la mise à jour de la solution logicielle VITAM (tout comme pour sa première installation), se référer au DIN, au DMV, ainsi qu’à la « release note » associée à toute version.

Ces documents détaillent les pré-requis, la configuration des fichiers et les procédures éventuelles de migration de données pour effectuer une mise à jour applicative. Le DMV explique également comment valider une montée de version applicative de la solution logicielle VITAM.

Voir aussi

Plus d’informations, et notamment les paramètres d’installation, sont disponibles dans le DIN.

Voir aussi

Dans le cadre d’une montée de version, se référer également au DMV.

5.4.3. Ajouter un/des instances de composants VITAM

Dans le cas où le sizing initial ne donne pas pleinement satisfaction, il est possible de rajouter à une solution logicielle VITAM existante une/des instances supplémentaires de composants.

Prudence

Dans le cas d’ajout d’une offre, il est nécessaire de suivre la procédure de resynchronisation des offres.

Avertissement

Seul le composant « vitam-processing » n’est pas multi-instanciable.

Avertissement

Le composant « vitam-workspace » est multi-instanciable, si son répertoire /vitam/data/workspace est partagé entre les différentes instances du composant. Bien penser, dans ce cas, à la problématique de droits d’accès aux fichiers.

  1. Modifier l’inventaire avec la/les VM supplémentaire(s)
  2. Lancer un déploiement comme indiqué dans le DIN en rajoutant la directive -l <liste de/des VM(s) supplémentaire(s)>

5.4.4. Modifier la fréquence de lancement de certains timers systemD

Par défaut, la solution logicielle VITAM déploie et active, selon l’usage (site primaire / site secondaire), des timers systemD. Le playbook ansible d’installation de vitam ansible-vitam/vitam.yml, permet d’uniquement modifier la fréquence des timers en rajoutant le tag update_timers_frequency.

Pour cela, il faut éditer la section vitam_timers dans le fichier environments/group_vars/all/vitam_vars.yml.

A l’issue, lancer le playbook avec la commande

ansible-playbook -i <inventaire> ansible-vitam/vitam.yml --tags update_timers_frequency --ask-vault-pass

ou bien, si vous utilisez le fichier vault_pass.txt

ansible-playbook -i <inventaire> ansible-vitam/vitam.yml --tags update_timers_frequency --vault-password-file vault_pass.txt