Vitam logo
Programme interministériel archivage numérique

Présentation

Trois ministères, Affaires étrangères et Développement international (MAEDI), Culture et Communication (MCC), Défense (MinDef), responsables de la conservation des archives de l’État ont mutualisé leurs efforts pour répondre ensemble à l’enjeu de l’archivage numérique tout au long de leur cycle de vie.

Le programme Vitam pour le développement d’un logiciel d’archivage numérique

  • Le programme Vitam (Valeurs immatérielles transmises aux archives pour mémoire) a été validé par le Comité interministériel aux Archives de France le 1er juillet 2013 ;
  • Il a obtenu l’avis favorable de la Direction interministérielle du numérique et des systèmes d’information et de communication de l’État (DINSIC), le 4 septembre 2013 ;
  • Il a fait l’objet d’une convention entre les trois ministères et les services du Premier ministre signée le 5 mars 2015 ;
  • Il a été retenu dans le cadre de l’action : « Transition numérique de l’État et modernisation de l’action publique » du Programme d’investissements d’avenir (PIA) ;
  • Il a été lancé officiellement le 9 mars 2015 sous le pilotage de la DINSIC et du Comité interministériel aux Archives de France (CIAF).

Les objectifs du programme Vitam

5 projets du programme Le programme Vitam a 3 objectifs, soutenus par 5 projets :

  • La réalisation de la solution logicielle libre Vitam d’archivage numérique permettant la prise en charge, la conservation et la consultation sécurisée de très gros volumes d’archives numériques définitives, intermédiaires, voire courantes ;
  • La mise en place de plate-formes d’archivage utilisant la solution logicielle Vitam, dans chacun des trois ministères, via les projets ministériels : Saphir (MAEDI), Adamant (MCC/Archives nationales) et ArchiPél NG (MinDef) ;
  • La diffusion et la réutilisation la plus large de la solution logicielle Vitam, en favorisant et fédérant l’ensemble des actions de soutien financier, de sensibilisation et d’accompagnement en matière d’archivage numérique au-delà des trois ministères porteurs du programme, via le projet Ad-Essor (MCC/Service interministériel des Archives de France).

Le manifeste Agile de la solution logicielle

Le “manifeste” est une phrase résumant l’essentiel d’un projet, utilisée comme fondement dans les méthodes Agile. Voici celui de la solution logicielle Vitam :

Pour les services de l’Administration

Afin de satisfaire les enjeux d’accès dans le temps à leurs informations numériques,

Vitam propose une solution logicielle libre d’archivage, évolutive, simple et facilement interfaçable,

Qui permet la gestion unitaire et sécurisée de milliards d’objets

Et vise son adoption par le plus grand nombre d’acteurs publics

Le calendrier du projet solution logicielle

Des engagements sont pris à compter de la date de notification des marchés de développement et d’intégration pour répondre rapidement aux besoins des ministères porteurs (MCC/AN, MinDef et MAEDI) et des partenaires qui doivent insérer la solution logicielle dans leurs propres développements et dans leurs SI existants. Au début de l’année 2016, les lots du marché de réalisation Vitam ont été attribués aux sociétés HIT-Part et Linagora pour les développements, à la société Smile pour un lot d’expertise adaptable aux besoins de développement et à la société Thalès pour l’intégration et la qualité de la solution logicielle. La réalisation du logiciel a pu débuter dès avril 2016. Conformément au calendrier fixé, les premières livraisons ont eu lieu en 2016, avec la publication des premières API en juillet et la livraison de la version Bêta-test du logiciel aux ministères porteurs et partenaires le 29 novembre. Les livraisons se poursuivront à raison d’une version de production de la solution logicielle chaque année en 2017, 2018 et 2019, ainsi que leurs versions intermédiaires. Frise temporelle du programme

La collaboration au cœur du Programme Vitam

Le programme Vitam, visant une large réutilisation, est ouvert aux acteurs désireux de participer à la réalisation de la solution logicielle Vitam, de mettre en place une plate-forme d’archivage utilisant la solution logicielle Vitam ou plus largement d’échanger sur les problématiques d’archivage numérique. Ces acteurs bénéficient d’un accès à des espaces dédiés au sein de l’outil collaboratif du Programme et peuvent participer à des ateliers et groupes de travail. La collaboration repose sur 4 niveaux de partenariats variables selon les objectifs retenus. Les niveaux de partenariats plus importants font l’objet de conventions et ouvrent la participation au comité partenarial.

Les 4 niveaux de partenariats du Programme Vitam

  1. Participer à la réflexion fonctionnelle et technique : participation à des tests (export de données, analyse d’exports, installation et utilisation d’outils identifiés…), des sondages, des enquêtes, des appels à commentaire ;
  2. Participer à la recette de la solution logicielle VITAM : participation à des tests fonctionnels et techniques en fin de cycles de livraison majeure. Ces tests visent à vérifier que les exigences fonctionnelles et techniques de la solution logicielle Vitam sont bien prises en compte ;
  3. Implémenter la solution logicielle : mise en place d’un projet de plate-forme numérique utilisant la solution Vitam et les briques mises à disposition par le programme dès la phase de développement ;
  4. Reverser des développements à la communauté et contribuer.

Pour aller plus loin :